7 mai 2015

Phase conciliaire : 11 octobre 1962 – 8 décembre 1965

Première session
11 octobre – 8 décembre 1962


 

11 octobre 1962
Ouverture solennelle du Concile : Discours inaugural de Jean XXIII Gaudet mater Ecclesia. En soirée, Jean XXIII s’adresse au peuple de Rome.

13 octobre 1962
Première congrégation générale. Le cardinal Liénart, appuyé par le cardinal Frings, demande que les évêques sursoient à l’élection des 160 membres des commissions afin que les Pères conciliaires puissent se connaître. Après une demi-heure, l’Assemblée est suspendue. Le vote est reporté au 16 octobre.

Jean XXIII reçoit les 39 observateurs non catholiques et les journalistes à la Chapelle Sixtine.

20 octobre 1962
La liste des membres élus de sept des dix commissions est publiée. Jean XXIII a déclaré élu, pour chaque commission, les 16 candidats qui ont obtenu le plus de voix. Publication d’un Message des Pères conciliaires à l’humanité.

21 octobre – 14 novembre 1962
Discussion – presque interminable – du schéma sur la liturgie, vote de principe d’acceptation du texte comme base de discussion. Les points les plus controversés sont ceux qui portent sur l’usage de la langue vernaculaire, la concélébration, la communion sous les deux espèces. Du 14 au 17 novembre, on votera sur les chapitres discutés.

14-22 novembre 1962
Examen du schéma sur les sources de la Révélation – De fontibus revelationis.

20 novembre 1962
Dans la confusion, une majorité de Pères votent l’opportunité d’interrompre l’étude du schéma soumis à l’assemblée : 1368 votent en faveur de l’interruption de la discussion alors 822 votent contre. La majorité des 2/3 en faveur de cette interruption n’est pas tout à fait atteinte si bien que, selon le Règlement, on doit normalement poursuivre le débat sur ce texte fort critiqué.

21 novembre 1962
Jean XXIII fait connaître aux Pères du concile sa décision de confier à une Commission mixte (Commission doctrinale – Secrétariat pour l’Unité des chrétiens) la refonte du Schéma sur la Révélation.

23-26 novembre 1962
Examen du schéma sur les moyens de communication sociale.

26-30 novembre 1962
Présentation et discussion du schéma sur l’unité des chrétiens préparé par la Commission pour les Églises orientales. Décision de fondre en un seul les trois schémas préparés sur l’unité des chrétiens. Le 1er décembre, vote en faveur d’un nouveau schéma.

Au cours de cette période, de nombreux votes sont pris sur le schéma sur la liturgie.

1er-7 décembre 1962
Discussion in aula du schéma sur l’Église. Interventions remarquées des cardinaux Suenens, Lercaro, Montini et Léger.

5 décembre 1962
Le pape Jean XXIII récite l’Angelus avec les Pères. Création d’une Commission de coordination pour assurer le suivi des travaux conciliaires au cours de l’intersession.

6 décembre 1962
Le règlement édicté la veille par Jean XXIII pour l’intersession est remis aux Pères.

7 décembre 1962
Jean XXIII rend visite aux Pères conciliaires et prononce une longue allocution où il revient sur le thème de la «Nouvelle Pentecôte».

8 décembre 1962
Clôture de la première session.

 

Première intersession
9 décembre 1962 – 29 septembre 1963


 

6 janvier 1963
Lettre Mirabilis illis de Jean XXIII qui donne des orientations importantes pour la suite du concile.

Février-avril 1963
Les commissions conciliaires remanient les schémas dont le nombre a été réduit à dix-sept par la Commission de coordination.

28 mars 1963
Création de la Commission pour la révision du Code de droit canonique.

11 avril 1963
Encyclique Pacem in terris de Jean XXIII.

21 Mai 1963
Envoi aux Pères des schémas remaniés approuvés le 22 avril précédent par Jean XXIII.

3 juin 1963
Décès de Jean XXIII.

21 juin 1963
Élection de Paul VI.

22 juin 1963
Message urbi et orbi de Paul VI annonçant son intention de poursuivre le Concile.

13 septembre 1963
Publication du nouveau Règlement du concile. Désormais, les débats seront menés par quatre modérateurs nommés par Paul VI : les cardinaux Agagianian, Döpfner, Lercaro et Suenens. Le nombre des schémas avait été réduit à dix-sept.

De plus, Paul VI avait pris la décision d’améliorer et de développer les services d’information sur le concile (lettre au cardinal Tisserant du 12 septembre), d’admettre des auditeurs laïcs au concile, de supprimer le Secrétariat pour les affaires extraordinaires et annonçait la création, au moment opportun, d’un Secrétariat pour les religions non-chrétiennes.

 

Deuxième session
29 septembre – 4 décembre 1963


 

29 septembre 1963
Discours d’ouverture de la deuxième session au cours duquel Paul VI précise l’orientation qu’il veut donner au concile en même temps que la tâche de son pontificat.

30 septembre – 31 octobre 1963
Discussion in aula du nouveau schéma sur l’Église. La question de la collégialité des évêques et de la sacramentalité de l’épiscopat est au cœur de la discussion. Le schéma comprend, comme deuxième chapitre, unde populo Dei.

À partir du 8 octobre, cette discussion est parfois interrompue par des votes sur le schéma révisé sur la liturgie, votes qui se poursuivront jusqu’au 29 octobre.

17 octobre 1963
Après avoir nommé quelques auditeurs laïcs au cours de la deuxième session, Paul VI rencontre les soixante-six observateurs non-catholiques et prononce un important discours.

29 octobre 1963
Après un débat animé qui avait conduit à l’exposé des arguments favorables et contraires par les cardinaux König et Santos, vote de l’Assemblée sur l’opportunité d’inclure, dans le De Ecclesia, le schéma sur la Bienheureuse Vierge Marie. Un écart de 40 voix seulement divisait ceux qui étaient en faveur de cette intégration et ceux qui étaient contre.

30 octobre 1963
Vote d’orientation proposé au concile par les modérateurs sur la collégialité épiscopale et l’opportunité de rétablir le diaconat permanent. Une très forte majorité se dégage en faveur de ces questions.

5-16 novembre 1963
Discussion animée in aula du schéma sur les évêques et le gouvernement des diocèses. La commission Marella-Carli est prise à partie par d’autres membres de cette commission qui n’ont pas été consultés. De plus, au cours du débat, la minorité conteste la validité du vote sur la collégialité et le Saint-Office est vivement pris à parti par le cardinal Frings. Plusieurs Pères réclament la constitution, auprès du pape, d’un synode d’évêques du monde entier pour le conseiller. L’Assemblée renvoie à la Commission de réforme du droit canonique le chapitre V sur l’érection et la délimitation des diocèses.

7 novembre 1963
À plus de 70%, les Pères décident de poursuivre la discussion du schéma sur les évêques et le gouvernement du diocèse. Le lendemain, 8 novembre, distribution du chapitre IV du de Oecumenismo sur les relations entre les Juifs et les catholiques.

18 novembre – 2 décembre 1963
Présentation et discussion in aula des trois premiers chapitres du nouveau schéma sur l’œcuménisme. Le 19 novembre, le cardinal Bea présente le chapitre IV du schéma sur l’œcuménisme consacré aux Juifs et Mgr De Smedt le chapitre V sur la liberté religieuse.

L’assemblée a approuvé de manière définitive, le 18 novembre, l’introduction et le premier chapitre du schéma sur la liturgie, le 20, le chapitre II et le 21, le chapitre III.

22 et 25 novembre 1963
Vote de la Constitution sur la liturgie (Sacrosanctum concilium) et du Décret sur les moyens de communication sociale (Inter mirifica).

28 novembre 1963
Vote pour élargir la composition des commissions conciliaires. Discussion sur le schéma sur le De Revelatione et ajournement du projet d’un Message aux prêtres.

30 novembre 1963
Motu proprio «Pastorale munus» remettant aux évêques certains pouvoirs qui leur étaient propres.

4 décembre
3e session publique : promulgation de la Constitution Sacrosanctum Concilium sur la liturgie et du Décret Inter Mirifica sur les moyens de communication sociale. Clôture de la deuxième période.

 

Deuxième intersession
5 décembre 1963 – 13 septembre 1964


 

28 décembre 1963
Proposition, lors de la onzième réunion de la Commission de coordination, du «Plan Döpfner», visant à réduire le nombre de schéma et d’abréger, en les réduisant à une liste de propositions, plusieurs d’entre eux. La Commission de coordination demandera, le 15 janvier, que sept schémas soient réduits à quelques points fondamentaux rédigés sous forme de propositions.

4 au 6 janvier 1964
Voyage apostolique de Paul VI en Terre sainte. Première rencontre entre Paul VI et le Patriarche Athénagoras à Jérusalem.

13 janvier 1964
Création du Consilium ad exequendam Constitutionem de sacra liturgia pour la mise en œuvre de la Réforme liturgique. Celui-ci sera présidé par le cardinal Lercaro.

25 janvier 1964
Publication du Motu proprio «Sacram liturgiam» sur la mise en œuvre de la Réforme liturgique.

Avril à juillet 1964
Envoi des schémas remaniés aux Pères.

17 mai 1964
Annonce, le jour de la Pentecôte, de la création d’un Secrétariat pour les non-chrétiens. Celui-ci sera créé le 19 mai.

6 août 1964
Encyclique Ecclesiam Suam de Paul VI.

 

Troisième session
14 septembre – 21 novembre 1964


 

14 septembre 1964
Ouverture de la troisième session. Première concélébration à Saint-Pierre du pape et de vingt-quatre évêques. Dans son allocution d’ouverture, Paul VI, qui avait déjà invité onze auditeurs laïcs, annonce son intention d’inviter des auditrices au concile. À la fin de la troisième session, on comptera 40 auditeurs, dont 17 femmes (9 religieuses et 8 laïques).

15-18 septembre novembre 1964
Discussion des chapitres VII et VIII (sur Marie) du schéma sur l’Église et vote des amendements apportés aux trois premiers chapitres. On compte plusieurs interventions (33) sur le chapitre VIII qui ne fait pas encore l’unanimité et excite les passions. Concurremment, on procède aux votes sur les premiers chapitres révisés. Le chapitre III donne lieu à de très nombreux votes qui se poursuivront jusqu’au 30 septembre où l’on votera les chapitres III, IV, V et VI.

18-22 septembre 1964
Discussion du schéma sur la charge pastorale des évêques et le gouvernement des diocèses.

23-24 septembre 1964
Présentation in aula par Mgr De Smedt et première discussion du schéma sur la liberté religieuse. À nouveau, discussion qui polarise l’Assemblée.

25-30 septembre 1964
Présentation par le cardinal Bea et première discussion en assemblée du schéma sur les relations avec les non-chrétiens et les juifs, questions auparavant intégrées au schéma sur l’œcuménisme. À nouveau, discussion houleuse.

30 septembre au 6 octobre 1964
Discussion du nouveau schéma sur la Révélation (Dei Verbum).

6-13 octobre 1964
Présentation aux Pères et discussion du schéma sur l’apostolat des laïcs. C’est la première fois qu’un concile étudie ex professo un texte se rapportant aux laïcs. De plus, c’est la première fois qu’un laïc (Patrick Keegan) prend la parole au concile.

Votes sur le De Oecumenismo du 6 au 8 octobre.

13-15 octobre 1964
Discussion du schéma sur la vie et le ministère des prêtres, le premier des sept «courts schémas» (schéma propositionum) au programme, réduits selon les indications du «Plan Döpfner». L’Assemblée rejette cette forme de traitement des questions soumises au concile et veut discuter le schéma. Celui-ci sera rejeté lors d’un vote le 19 octobre. La commission devra reprendre son travail.

15-20 octobre 1964
Examen du schéma sur les églises orientales catholiques. Le texte sera voté le 21 octobre. Concurremment, on entreprend le vote des amendements au chapitre VII du De Ecclesia.

20 octobre au 10 novembre 1964
Premier débat in aula du Schéma XIII, débat qui constituera le sujet principal pour les trois semaines suivantes à l’exception d’une brève discussion sur l’activité missionnaire de l’Église du 6 au 9 novembre. Discussion générale du schéma et discussion spécifique de son préambule et des quatre premiers chapitres. Les annexes ne sont pas soumises à la discussion. La question du mariage est au centre des discussions. Les interventions des cardinaux Léger et Suenens sur la question sont remarquées. Le 30 octobre, le cardinal Ottaviani réagit durement à l’intervention de Suenens.

6 novembre 1964
Présence de Paul VI in aula et début du débat sur le schéma sur l’activité missionnaire de l’Église. Malgré l’appui de Paul VI, le texte sur les missions sera renvoyé en commission pour refonte lors du vote du 9 novembre.

10 au 20 novembre 1964
Discussion des quatre derniers «courts schémas» (schemas propositionum) : schéma sur la vie religieuse (10-11 novembre), la formation des prêtres et les séminaires (12-16 novembre), l’éducation chrétienne (17-19 novembre) et le schéma sur la discipline des sacrements, plus précisément, le mariage (19-20 novembre, schéma rejeté). Tous ces «courts schémas» devront être révisés par les commissions responsables.

Concurremment, des votes sont pris sur les différents chapitres du De Oecumenismo et sur le De Ecclesia.

19 novembre 1964 : «Semaine noire»
Grande tension au concile lors de cette dernière semaine de débat :

Après le vote sur les modi des chapitres III à V le 17 novembre, vote (19 novembre) de la Constitution dogmatique sur L’église (Lumen Gentium) après que la commission, sur mandat de Paul VI (10 novembre), ait communiqué, le 16 novembre, une nota explicativa praevia du chapitre III avant la tenue du vote.

De plus, le pape retire de l’ordre du jour le texte sur la liberté religieuse (ce qui provoque une importante pétition auprès de Paul VI présentée par les cardinaux Meyer, Ritter et Léger) qui avait été distribué aux Pères le 17 novembre et dont le vote était prévu le 19 novembre. Le Coetus demande que le vote soit reporté à la prochaine session.

Enfin, Paul VI propose dix-neuf amendements au schéma sur l’œcuménisme avant le vote final qui interviendra le 20 novembre.

21 novembre 1964
5e session publique : promulgation de trois documents conciliaires :

  • Constitution Lumen Gentium sur l’Église (2151 placet contre 5 non placet)
  • Décret Unitatis Redintegratio sur l’œcuménisme (2137 placet contre 11 non placet)
  • Décret Orientalium Ecclesiarum sur les Églises orientales catholiques (2100 placet contre 39 non placet)

Clôture de la troisième période. La dernière partie du discours de Paul VI est consacré à Marie qu’il proclame «Mère de l’Église».

 

Troisième intersession
22 novembre 1964 – 14 septembre 1965


 

2-5 décembre 1964
Voyage de Paul VI à Bombay pour le Congrès eucharistique.

27 janvier 1965
Publication du nouvel Ordo Missae et mise en œuvre de la réforme liturgique à partir du 7 mars 1965.

18 février 1965
Annonce de la création du Groupe mixte de travail entre l’Église catholique et le Conseil œcuménique des Églises. Au cours de l’intersession, un groupe similaire devait être créé entre l’Église catholique et la Fédération luthérienne mondiale.

22 février 1965
Création de 27 nouveaux cardinaux, ce qui donne un nouveau visage au Sacré-Collège.

29 avril 1965
Création du Secrétariat pour les non-croyants.

3 septembre 1965
Publication de l’Encyclique Mysterium Fidei sur l’Eucharistie.

 

Quatrième session
14 septembre – 8 décembre 1965


 

14 septembre 1965
Ouverture de la quatrième session. Paul VI annonce, dans son discours d’ouverture, la création prochaine du synode épiscopal et de son intention de se rendre à l’ONU.

15 septembre 1965
Motu proprio Apostolicam Sollicitudo instituant le Synode des évêques.

15-22 septembre 1965
Discussion tendue du schéma sur la liberté religieuse. Après plusieurs hésitations, on soumet finalement le schéma au vote de l’Assemblée le 21 septembre, suivant une formule alambiquée.

21 septembre au 7 octobre 1965
Discussion du schéma sur l’Église dans le monde de ce temps. La discussion sur l’athéisme (sa condamnation ou non) et le communisme, le mariage et la dissuasion nucléaire agite les esprits.

4 au 5 octobre 1965
Voyage apostolique de Paul VI à New York, accompagné de quelques Pères conciliaires, et discours devant l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies. À son retour à Rome, il rend visite à l’Assemblée conciliaire.

7 au 13 octobre 1965
Discussion du nouveau schéma sur l’activité missionnaire de l’église.

13 au 16 octobre 1965
Discussion du schéma sur le ministère et la vie des prêtres. Vote sur le schéma sur les religions non-chrétiennes le 14 octobre.

17 au 24 octobre 1965
L’Assemblée est mise en congé pour permettre aux commissions de procéder à la révision des schémas discutés. Au cours de cette semaine, une pétition est présentée sur l’athéisme. Réunion des présidents des commissions épiscopales avec Paul VI, le 21 octobre, sur la question du jeûne.

26-27 octobre 1965
Vote sur le texte amendé sur la liberté religieuse. Intervention d’un prêtre sur le schéma sur le ministère et la vie des prêtres.

28 octobre 1965
7e session publique. Promulgation de documents conciliaires :

  • Décret Christus Dominus sur la charge pastorale des évêques
  • Décret Optatam Totius sur la formation des prêtres
  • Décret Perfectae Caritatis sur la vie religieuse
  • Déclaration Gravissimum Educationis sur l’éducation chrétienne
  • Déclaration Nostra Aetate sur l’Église et les religions non chrétiennes

29 octobre 1965
Vote sur l’ensemble du texte sur la liberté religieuse. La Constitution dogmatique sur la Révélation divine (Dei Verbum) est finalement votée. Par la suite, les travaux de l’Assemblée sont à nouveau suspendus jusqu’au 9 novembre pour permettre aux commissions d’avancer la révision des schémas.

9 novembre 1965
Reprise des travaux. Paul VI annonce la clôture du concile le 8 décembre. Les Pères sont appelés à discuter de la réforme des indulgences. Devant les nombreuses critiques, ce débat est ajourné. Par la suite et jusqu’au 2 décembre, les votes se succèdent au concile sur les textes qui avancent vers leur adoption finale : Décret sur l’apostolat des laïcs (Apostolicam actuositatem), Déclaration sur la liberté religieuse (Dignitatis humanae), Décret sur l’activité missionnaire de l’Église (Ad gentes), Décret sur le ministère et la vie des prêtres (Presbyterorum ordinis) Vote sur les texte amendé du Schéma XIII à partir du 15 novembre, après de fortes tension en commission sur la question du mariage. Paul VI communiquera à la Commission quatre amendements qu’il voudrait voir examinés.

18 novembre 1965
8e session publique. Promulgation de documents conciliaires :

  • Constitution Dei Verbum sur la révélation divine
  • Décret Apostolicam Actuositatem sur l’apostolat des laïcs

Dans son discours, Paul VI annonce la convocation du Synode des évêques pour 1967, la réforme de la curie romaine et l’ouverture des procès de béatification des papes Pie XII et Jean XXIII.

4 décembre 1965
Célébration œcuménique à Saint-Paul-hors-les-Murs avec les observateurs présents au concile. Vote sur lesmodi du Schéma XIII dont le texte révisé avait été communiqué aux Pères le 2 décembre. Le vote se poursuivra le lendemain. Vote d’ensemble du schéma.

7 décembre 1965
9e session publique. Déclaration commune du Pape Paul VI et du Patriarche Athénagoras de Constantinople et levée des excommunications réciproques portées en 1054. Promulgation de documents conciliaires :

  • Constitution Gaudium et Spes sur l’Église dans le monde de ce temps
  • Décret Presbyterorum Ordinis sur le ministère et la vie des prêtres
  • Décret Ad Gentes sur l’activité missionnaire de l’Église
  • Déclaration Dignitatis Humanae sur la liberté religieuse

Publication du Motu proprio «Integrae Servandae» sur la réforme du Saint-Office. Constitution apostoliqueMirificus eventus annonçant la célébration d’un jubilé postconciliaire du 1er janvier au 29 mai 1966.

8 décembre 1965
10e session publique. Messages des Pères conciliaires à l’humanité. Important discours de Paul VI sur l’héritage de Vatican II. Clôture solennelle du Concile.

Bref apostolique In Spiritu Sancto déclarant clos le concile Vatican II.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *