7 mai 2015

Le concile Vatican II

Le concile Vatican II a représenté, au plan de l’histoire, un événement considérable. La seule considération à partir des statistiques impressionne. À cette époque, l’Assemblée générale des Nation Unies étaient composée de près de 700 membres. L’assemblée conciliaire, dans la basilique Saint-Pierre, réunissait près de 2500 évêques. À la surprise générale, lors de l’ouverture, le concile attira plus de journalistes que les Jeux Olympiques tenus à Rome en 1960. La seule commission mixte pour le Schéma XIII était composé de plus de membres que l’ensemble des Pères qui ont assisté à certaines sessions du concile de Trente. On pourrait multiplier ainsi les exemples qui nous permettraient de comprendre le gigantisme de cette assemblée. Bien plus, pour la première fois un concile accueillait des Pères en provenance de tous les continents. Ainsi, à Vatican II, les Pères conciliaires provenaient de 116 nations, dont 849 d’Europe occidentale (32 %), 601 d’Amérique latine (23 %), 332 d’Amérique du Nord (13 %), 250 d’Afrique noire (8 %), 174 du bloc communiste (7%), 95 du monde arabe (4 %), 256 du monde asiatique (10 %) et 70 d’Océanie (3%).

Il ne s’agit pas seulement de gigantisme dans l’ampleur matérielle de l’événement. On a dit que Vatican II représente le plus important événement spirituel au XXe siècle. Dans la marche historique de l’Église catholique, il représente une pierre milliaire, ouvrant à l’Église de nouveaux horizons. La présente page permet de découvrir un peu cet événement hors-série.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *